Vacances d’été : vos congés sont-ils de nouveau menacées ? Olivier Véran prévoit déjà un reconfinement !

Les vacances d’été se profilent à l’horizon, mais vous devez être très vigilant puisque le confinement n’est pas à mettre de côté.

Olivier Véran
Source : capture YouTube

Les vacances d’été vont-elles être gâchées par le Covid-19 ? Si vous voyagez en dehors de l’Europe, il y a de grandes chances pour que vous soyez face à une situation très problématique.

Pour l’UE, certains pays peuvent vous accepter, mais il y a des conditions sanitaires à respecter à 100 %. Si vous souhaitez partir en vacances d’été, ne vous précipitez pas sur la destination de vos rêves. Prenez en compte toutes les consignes partagées par le ministre de la Santé. Si vous voulez quitter le pays, soyez attentif aux informations dévoilées par les autorités compétentes, car la situation pourrait rapidement se dégrader.

Toutefois, l’épidémie semble reprendre du terrain en notamment à Paris et à Marseille.

Pour la Bretagne, plus de 140 cas ont été identifiés, avec une hausse pour l’instant qui n’est pas alarmante. Il est important de préciser que pour l’ouest du pays, ce ne sont pas les vacances d’été qui sont à l’origine de cette augmentation des contaminations, c’est le relâchement des Français.

Quels sont les scénarios pour le reconfinement ?

Si le Conseil scientifique annonce une seconde vague éventuelle pour octobre, novembre et décembre, certains pensent que la reprise sera beaucoup plus tôt. De ce fait, le coronavirus pourrait s’inviter dans notre quotidien dès les vacances d’été, voire septembre. Il ne faut exclure aucun scénario comme a pu le préciser lors de ses diverses prises de parole. Le 20 juillet dernier, a été questionné concernant le plan de reconfinement évoqué par Jean Castex.

  • Le ministre de la Santé était donc sur France Info afin d’évoquer les différents scénarios qui sont pour l’instant à l’étude.
  • Si la reprise est au rendez-vous pendant les vacances d’été ou lors de la rentrée, des procédés spécifiques seront mis en place.
  • Le ministre précise que les scénarios sont aboutis, mais il y a de grandes chances pour que ce soit un localisé qui soit envisagé.
  • Le gouvernement avait affirmé que le confinement absolu serait envisagé uniquement en derniers recours lorsque toutes les autres mesures auraient échoué.

Le Conseil scientifique a donc travaillé avec le gouvernement pour que des mesures soient appliquées en France si la reprise est trop forte. Pour l’instant, des signaux montrent une petite reprise qui est aussi expliquée par l’augmentation des tests, mais également le brassage de la population engendrée par les vacances d’été. De nouveaux cas sont détectés par exemple dans le Morbihan, où des établissements ont déjà fermés.

Un plan gradué pour les vacances d’été ?

Actuellement, aucun signe ne montre que le plan de reconfinement pourrait être proposé en juillet ou en août. Il faut uniquement que la situation le demande afin de limiter la progression du coronavirus sur le sol français. De ce fait, c’est un plan gradué qui a été mis en place avec notamment une protection des personnes fragiles dans les EHPAD, les plus isolées, les seniors, les personnes vulnérables… De plus, si les clusters voient le jour dans des villes, des départements ou des régions comme ce fut le cas en Australie ou Espagne, le gouvernement proposera un confinement ciblé.

De ce fait, nous pouvons par exemple imaginer une hausse des cas dans une ville comme Marseille ou Paris. Si la situation devient beaucoup trop préoccupante que ce soit pendant les vacances d’été, à la rentrée ou à la fin de l’année, le gouvernement devra mettre en place des mesures précises pour éviter la propagation du virus à d’autres villes, départements et régions. De ce fait, le plan pourrait dans cet exemple concerner uniquement Paris ou Marseille. En Australie, les autorités compétentes ont proposé un confinement de 6 semaines pour Melbourne contre deux semaines pour la et la Galice.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.