TPMP : plusieurs chroniqueurs sont énervés contre Roselyne Bachelot et critiquent la ministre de la culture !

Malgré sa nomination en tant que ministre de la culture, Roselyne Bachelot continue d’apparaître dans des émissions de divertissement, ce qui ne plaît pas à tout le monde…

Le mardi 1er septembre 2020, Cyril Hanouna a posé une question qui fâche apparemment sur le plateau de Touche pas à poste. En effet, cela concerne la nouvelle ministre de la Culture Roselyne Bachelot. Les critiques ont fusé de partout et elles étaient en majorité négatives.

Roselyne Bachelot, une ministre dans les émissions de divertissement… ça fait tâche ?

Le 6 juillet 2020, Roselyne Bachelot qui a été ministre sous 2 régimes présidentiels, est encore revenue dans la politique, en tant que Ministre de la culture cette fois. En effet, elle avait déjà été ministre pour le de Jacques Chirac, puis celui de Nicholas Sarkozy.

Cette fois, c’est sous le régime d’ que Roselyne Bachelot revient. Pour ceux qui se souviennent du fait qu’elle était catégorique en disant qu’elle ne reviendrait plus à ce poste, il faudra se rappeler également que la dame de 73 ans avait précisé qu’il y avait une exception si c’était à la culture ou à l’éducation.

Tout va bien donc, puisque Roselyne Bachelot a remplacé Franck Riester pour être la ministre de la culture. Sauf que lorsqu’elle avait arrêté la politique, elle a fait carrière dans les médias, notamment en tant que chroniqueuse dans le ‘’Grand 8’’ sur la chaîne D8, animatrice sur RMC, etc.

Roselyne Bachelot est intervenue dans plusieurs émissions de divertissement et fait partie des ‘’Grosses Têtes’’. Cependant, malgré son retour dans la politique depuis peu, l’actuelle ministre de la culture ne semble pas vouloir abandonner la , et cela fait grincer des dents !

D’ailleurs le jeudi 27 août 2020, on la voyait candidate aux « Reines du shopping », une émission présentée par Cristina Cordula. Elle y était avec d’autres dames bien connues du public telles que Julie Zenatti, Hapsatou Sy, Emmanuelle Rivassoux, et Julia Vignali. A la décharge de la ministre, le tournage a été réalisé bien avant la crise sanitaire, donc avant qu’elle ne soit nommée au gouvernement Castex.

View this post on Instagram

Les amis ! Très heureuse de vous annoncer ma participation la semaine prochaine à une semaine « spéciale associations » des Reines du shopping sur M6. Sous le regard aiguisé de la queen du look @cristinacordula , nous allons nous affronter entre copines et pour la bonne cause avec @roselyne_bachelot @juliezenatti @juliavignali et @hapsatousy . Nous tenterons de remporter 10.000 euros pour l’association que nous défendons chacune. . Je jouerai pour @sauvetonbourbonetcie dont nous sommes les parrains avec mon mari @gillesluka . Et d’ailleurs Gilles et Bonny🐶 seront aussi de la partie pour cette émission spéciale ! Je vous rappelle que Sauve ton Bourbon & cie est une association de protection animale qui, grâce au travail incroyable d’une magnifique chaîne de bénévoles, sauve les chiens errants ou abandonnés, encore trop nombreux sur l’île de la réunion ❤️ Notre Bonny vient de là alors cette émission spéciale me tient très à coeur !!! 🥰 . 📺 Rendez-vous dès lundi 24, tous les jours sur @m6officiel à 17h25 . #lesreinesdushopping #emission #tv #inedit #association #cristinacordula #roselynebachelot #juliezenatti #hapsatousy #juliavignali #emmanuellerivassoux #m6

A post shared by Emmanuelle RIVASSOUX (@rivassouxemmanuelle) on

L’avis des chroniqueurs de TPMP

Si on peut passer l’éponge de voir la ministre défilée dans les Reines du shopping sur M6, le fait qu’elle ait été vue dans les Grosses Têtes, l’émission de sur France 2 n’est pas passé non plus, et les internautes ont paru agacer.

Voulant aborder le sujet dans son émission Touche pas à mon poste du mardi 1er septembre, l’animateur de Cyril Hanouna, a demandé à ses chroniqueurs si Roselyne Bachelot avait encore sa place dans les émissions de divertissement. A cette question, le moins que l’on puisse dire, c’est que la majorité des chroniqueurs étaient totalement contre !

D’après Gilles Verdez, Roselyne Bachelot aurait un égo surdimensionné qui fait qu’elle n’arrive pas à lâcher la télé, alors qu’elle n’y a plus sa place. Pour Gilles : « Elle entretient la confusion des genres, parce qu’elle veut redevenir chroniqueuse, elle veut se montrer à la télévision… Mais c’est le politique qui trinque ».

Valérie Benaïm était totalement d’accord avec Gilles Verdez. D’après elle, Roselyne Bachelot ne pourra être légitime dans les médias dorénavant, que si elle vient discuter de la situation en rapport avec le monde culturel en ce moment, et de l’action du gouvernement à ce sujet. Notons que Valérie Bénaïm n’a pas digéré la phrase que Roselyne Bachelot a lâchée lorsqu’elle est venue à RTL : « Dites donc les gamins, il faut me garder ma place au chaud hein ! ».

La seule à avoir pris la défense de la nouvelle ministre de la culture est Isabelle Morini-Bosc. Elle n’a pas hésité à répondre à ses collègues : « Penser qu’elle dénigre sa fonction sous prétexte qu’elle a fait deux apparitions dans des émissions de divertissement, c’est vraiment avoir une piètre estime de sa capacité à faire la part des choses…Et puis, excusez-moi, vous avez l’air de dire que le divertissement ne fait absolument pas partie de la culture… eh bien si ! Donc ce n’est pas si méprisable que ça. Je vous trouve très durs avec elle. »

Au final, le sujet Roselyne Bachelot divise, et chacun y va de ses arguments…


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.