Prince Harry lésé : le mari de Meghan Markle très attristé par une des conditions imposée par la famille royale !

Meghan Markle et le prince Harry vivent désormais des jours heureux, loin de la pression de la famille royale. Toutefois, pour trouver leur indépendance, le petit-fils de la reine Elisabeth II a dû faire de lourdes concessions.

Un renoncement qu’il a fait par amour

En janvier dernier, le prince Harry et Meghan Markle ont annoncé leur décision quant à leur éloignement de la . Après des mois de querelles et de longues négociations, c’est seulement le 31 mars 2020 qu’ils ont obtenu leur indépendance financière. Aussi, ils ont été libérés des normes et de la pression royaliste. Bien que les époux vivent, actuellement, des jours heureux aux États-Unis, leur départ ne s’est pas fait sans mal. En effet, le clan Windsor n’était pas tout à fait d’accord sur la manière dont les parents d’Archie devaient tirer leur ultime révérence.

View this post on Instagram

❤️❤️❤️ @meghanmarkle_official

A post shared by Meghan Markle 🔵 (@meghanmarkle_official) on

Le fils du prince Charles et de la princesse Diana a dû faire une lourde concession, qui lui a énormément chamboulé. Dans le livre « Finding Freedom », ce dernier a révélé l’aspect qui lui a plus démoralisé dans le nouvel accord. Ce n’est autre que le dépouillement de ses nominations militaires honorifiques qui lui avaient été décernées en tant que royal senior. Tels sont les cas de ses titres en tant que Capitaine général des Royal Marines. Commandant honoraire de l’air à la RAF Honito. Ou encore, commodore en chef des petits navires et de la plongée sous-marine. Dès lors, le papa d’Archie ne pourrait plus porter ses médailles qu’il a eues avec fierté.

Pour rappel, le a toujours été très attaché à l’armée. En 2005, alors qu’il n’avait que 21 ans, il avait intégré l’académie royale militaire de Sandhurst. Ensuite, il a demandé à rejoindre les troupes britanniques stationnées en Afghanistan. Toutefois, en raison de sécurité liée à son statut royal, l’ancien compagnon de Cressida Bonas avait finalement démissionné en 2015.

Des sacrifices pour une vie plus épanouie

Outre son renoncement quant à ses nominations militaires, le prince Harry a également dû faire une autre concession. Quant à l’utilisation du terme « royal ». En effet, après son union avec , le 19 mai 2018, le couple a été nommé « Sussex Royal ». Une marque qu’ils utilisent avec allégresse sur les réseaux sociaux. Toutefois, bien que la reine Elisabeth II soit d’accord quant au départ de son petit-fils, elle a été catégorique sur un point. Elle n’a guère accepté que le duc et la duchesse de Sussex utilisent l’image de la famille royale pour leurs petits business.

Quoi qu’il en soit, ses différents sacrifices ont porté leurs fruits. En effet, dans la ville natale de l’ancienne de la série Suits, la petite famille du prince Harry semble être épanouie. Aux États-Unis, ils sont loin des devoirs royaux qui leur étaient infligés. De plus, ils ont redécouvert les joies de la tranquillité. Dans un quotidien loin des photographes. Ce n’est pas tout puisque le petit frère de William peut dorénavant avoir plus de temps à dépenser pour sa famille. Des moments qu’il qualifie comme précieux. Même le simple fait de se rouler au sol, et à faire rire Archie. Des propos qu’il a annoncés lors de sa vidéoconférence avec un organisme anglais.

Toutefois, le bonheur de la famille Sussex ne semble pas d’être à son terme. En effet, depuis quelques semaines, des rumeurs ont circulé. Il s’avère que Meghan Markle est enceinte de son deuxième enfant. À présent, le couple n’a pas encore affirmé ces propos. Quoi qu’il en soit, une chose est sûre, tôt ou tard, la vérité sera révélée au grand jour.


Andrea Faure

Andrea Faure

Rédactrice web depuis 10, je vis pleinement ma passion en travaillant pour plusieurs médias. Je suis également une grande passionnée de voyages, je n'hésite donc pas à partir à l'aventure dans des pays lointains dès que j'en ai l'occasion !