Nicolas Bedos : il fait des confidences sur les derniers moments de son père !

Nicolas Bedos, le fils de l’ancien humoriste Guy Bedos, fait des révélations sur les deniers jours de son père.

Ce samedi 19 septembre, Nicolas Bedos était l’invité d’Europe 1 où il aurait fait des confidences sur les derniers moments de son papa, mort le 28 mai dernier. C’est avec beaucoup d’émotion que l’acteur et réalisateur s’est exprimé sur le décès de Guy Bedos.

Nicolas Bedos parle des derniers jours de son père

L’émission de samedi marquait la première chronique de l’ français Michel Denisot sur les ondes d’Europe 1. Nicolas Bedos, l’invité de cette chronique s’est lâché en faisant des révélations impressionnantes sur les derniers jours de la vie de son géniteur, disparu en mai dernier. Le de cette station de radio est bien connu pour son émission et plus précisément de la rubrique Icônes où l’animateur Michel Denisot demande à ses invités de s’exprimer sur les célébrités qui les auraient marquées. Toutefois, le fils de Guy Bedos a initialement reconnu le combat de son père concernant la liberté d’expression. En effet, le frère de Mélanie dit ne pas toujours réaliser que son père ne soit plus de ce monde « Je suis extrêmement troublé que mon père ait disparu l’année qui, à ma connaissance, est la pire année pour la liberté d’expression qui soit… Il n’y a pas une journée, il n’y a pas une semaine, où elle n’est pas mise à mal ».

Ayant fait l’objet d’une polémique pour une blague qui avait été qualifiée d’antisémite, le réalisateur de 41 ans pense qu’il y a encore beaucoup à faire au sujet de la liberté d’expression pour laquelle son père a toujours combattu. Il s’estime d’ailleurs heureux de savoir que son père serait mort plus tôt sans avoir été témoin de la menace qui pèse toujours sur la liberté d’expression où on assiste à la déformation des propos, les controverses sur les réseaux sociaux, la censure des livres, une mauvaise interprétation des blagues et bien d’autres.

Nicolas Bedos s’est confié avec émotion au micro de Michel Denisot

En plus de son combat contre les adversaires de la liberté d’expression, Nicolas Bedos a également tenu à s’exprimer sur les derniers instants de la vie de son père. Guy Bedos était victime de la maladie d’Alzheimer et cela est plutôt un soulagement pour le réalisateur de savoir que l’ancien humoriste serait mort en étant « en peu ailleurs ». Nicolas Bedos dévoile être choqué par ce qui se passe actuellement parlant ainsi de l’époque où les citoyens français manifestaient pour apporter leur soutien à Charlie Hebdo, un journal satirique. Pour le cinéaste, cette période de l’histoire de la serait loin de ce que défendait son père Guy Bedos. Même si le cinéaste a dit être soulagé du fait que son père soit mort sans plus être lucide, il a également fait savoir que ce dernier espérait remonter sur scène. D’après Nicolas Bedos, l’humoriste n’avait jamais reconnu être malade. C’était particulièrement un sujet très sensible qu’il abordait difficilement lors de ses derniers moments. Mort à l’âge de 85 ans, Guy Bedos manque à sa famille.

C’est sur son compte que Nicolas Bedos annonçait le décès de son papa Guy Bedos. Après cette triste nouvelle, ses fans n’avaient pas manqué de lui rendre hommage. Il était connu pour ses talents d’acteur, humoriste, scénariste et chanteur de music-hall. Il aurait fini les derniers instants de sa vie souffrant de la maladie d’Alzheimer. Il faut dire que le père de Victoria s’exprimait généralement au sujet de la mort dont il parlait sans aucun tabou. Sa plus récente interview où il évoquait ce sujet remonte en 2014 lors d’un entretien sur France 5 avec où il déclarait « La mort ne me fait pas peur si elle est administrée par quelqu’un. J’ai déjà choisi mon médecin-assassin qui, normalement, me fera une piqûre. Je n’ai pas envie d’être vieux très vieux ».


Justin Bréant

Justin Bréant

Ancien parisien exhilé au Pays Basque, je suis fasciné par l'univers du cinéma et des séries TV. Pigiste pour plusieurs magazines et de nature curieuse, je partage mon analyse sur tous les sujets.