Michèle Obama : l’ex Première Dame est en dépression suite au confinement !

Bien que n’étant plus à la maison blanche avec son mari, la femme de Barack Obama déclare être sous le joug d’un fardeau qu’elle n’a plus ressenti depuis bien longtemps.

Michèle Obama, l’ex-première dame des États-Unis semble très préoccupée par ce qui se passe dans son pays depuis quelque temps.

La femme de Barack Obama victime d’une légère dépression

Les États-Unis d’Amérique connaissent des tensions sociales inquiétantes depuis quelques mois. Entre le racisme, le gouvernement Trump et le , les américains ont connu des moments de troubles qu’ils n’avaient pas vécus depuis longtemps. C’est suite à toutes ces crises que Michèle Obama, l’ex-première dame du pays déclare souffrir d’une légère dépression. L’épouse de l’ancien président évoque entre autres quelques raisons qui seraient à l’origine de son malaise. Elle parle du confinement en raison des ravages du , le système de du président et les différentes luttes raciales qui perturbent la cohésion sociale dans le pays.

 

Il faut néanmoins dire que la femme de 56 ans est bien connue pour son sens d’humanité et c’est d’ailleurs ce qui explique son hyper sensibilité quant aux problèmes que traverse son pays actuellement. Ces affirmations surviennent dans le dernier épisode de son podcast qui a été diffusé ce mercredi le 5 août 2020 sur Spotify. “Je me réveille en pleine nuit parce que quelque chose me préoccupe, ou parce que je ressens un poids, J’essaie de faire du sport, mais il y a eu des périodes pendant cette quarantaine où je n’avais juste pas le moral”.

L’ex-première dame évoque les raisons de son malaise

Ayant été elle-même aux côtés de son mari pendant son mandat, cette femme de la cinquantaine est dotée d’une certaine expérience en matière de gouvernance. Elle pense que l’administration Trump est « hypocrite » d’autant plus qu’elle estime que les hauts et les bas auxquels elle passe, représentent un sentiment commun chez tous les américains. Elle poursuit en disant que ce sont des moments pendant lesquels on n’arrive pas à se reconnaitre. Elle rajoute que cette époque n’est pas favorable à l’épanouissement spirituel. Toutes ces révélations de la mère de Malia et de Natasha Obama méritent une attention particulière bien qu’elle souffre d’une légère forme de dépression.

 

 

Les États-Unis, super puissance mondiale ont été une véritable scène de théâtre ces précédents mois. Bien que l’une des raisons évoquées par l’ex-première dame soit le confinement, il n’en demeure pas moins que les choses ont dégénéré après la mort d’un homme noir de 40 ans, George Floyd. Une mort causée par un policier blanc, qui a entrainé de nombreuses manifestations antiracistes. Très troublée par cette situation, Michèle Obama a eu du mal à se remettre car dit-elle « C’est épuisant de se réveiller et de voir encore une nouvelle histoire sur un homme noir ou une personne noire étant déshumanisé(e), blessé(e), tué(e) ou faussement accusé(e) de quelque chose. Et cela mène à un fardeau que je n’ai pas ressenti depuis un moment dans ma vie ».

 

 

Michèle Obama, une femme appréciée des américains

Tous les problèmes qui sont évoqués par la femme de l’ancien patron de la maison blanche sont connus de tous. Les tensions liées à la race aux États-Unis ne datent pas d’aujourd’hui. Ce qui semble préoccuper la toute première dame noire de l’histoire du pays est bien la manière dont ces crises sont gérées d’où sa critique au gouvernement Trump. Le quotidien britannique a repris les propos de Michèle Obama qui s’est confié dans le second épisode de son podcast (The Michele Obama Podcast). Cette nouvelle sur la santé mentale de la femme de Barack Obama inquiète bon nombre de citoyens américains.

Michèle Obama, qui fut la First Lady noire des États-Unis, ne pouvait pas rester indifférente face à tout ce qui s’est passé dans le pays. Une femme très appréciée par les américains qu’on a vu tenir la Bible au moment de la prestation de serment de son mari le 20 janvier 2009. Ainsi, la femme du 44ème président des États-Unis d’Amérique a su marquer les esprits pendant son séjour à la maison blanche. Elle a d’ailleurs mené des actions humanitaires à la croix rouge américaine en apportant son aide aux sinistrés des séismes et tsunamis à Haïti.


Justin Bréant

Justin Bréant

Ancien parisien exhilé au Pays Basque, je suis fasciné par l'univers du cinéma et des séries TV. Pigiste pour plusieurs magazines et de nature curieuse, je partage mon analyse sur tous les sujets.