L’Espagne pour les vacances d’été 2020 : peut-on s’y rendre sereinement ? Décryptage !

Bien que l’Espagne ait réaffirmé qu’il n’y avait aucun risque sanitaire pour les touristes, elle est aujourd’hui le vilain petit canard de l’Europe à cause de l’épidémie de Covid-19.

Vacances d'été
Source : capture Pixabay

En effet, de nombreux pays européens, notamment l’Allemagne, le Royaume-Uni mais aussi la , déconseillent aux touristes de s’y rendre pour les d’été de cette année. Le Royaume-Uni a même établi une quarantaine obligatoire de deux semaines pour toutes les personnes revenant d’Espagne. Mais alors, peut-on se rendre sereinement en Espagne cette été sans risquer pour sa santé ?

Faut-il renoncer à se rendre en Espagne cet été ?

Le 28 juillet dernier, la porte-parole du espagnol, Maria Jesus Montero a déclaré que « L’Espagne est une destination sûre qui s’est préparée pour faire face au virus » et a rappelé que « le pays était sûr » malgré un net rebond des cas de , surtout dans la région d’Aragon et en où les deux tiers des nouveaux cas ont été enregistrés.

Cependant, le Premier Ministre espagnol Pedro Sanchez a affirmé lundi dernier que les zones très touristiques comme les Baléares, les Canaries ainsi que les régions de Valence et d’Andalousie étaient des destinations sûres. Pedro Sanchez a également affirmé que « ces destinations sont plus sûres que le Royaume-Uni » car elles auraient une incidence cumulée de la Covid-19 inférieure à celle que connaît le Royaume-Uni.

Il semblerait donc que l’on puisse profiter du « farniente » espagnol dans certaines régions comme les Baléares, les Canaries ainsi que les régions de Valence et d’Andalousie tandis que d’autres seraient à éviter absolument (Aragon, Catalogne, Navarre). La France à quant à elle fait le choix de déconseiller la Catalogne comme destination de vacances en raison de la reprise de l’épidémie de coronavirus.

Les différentes mesures mises en place par les régions

La porte-parole du gouvernement espagnol Maria Jesus Montero a également vanté les mérites du système de santé espagnol, rappelant que « les personnes qui visitent habituellement notre pays savent que l’une de nos forces est la qualité de notre système de santé ». D’ailleurs, tout indiquerait que la situation sanitaire du pays est « bonne ».

Par ailleurs, et pour soutenir cette qualité, les régions, qui sont compétentes en matière sanitaire, continuent de prendre des mesures afin d’endiguer la hausse des cas de coronavirus. Par exemple, la région de Madrid a décidé de renforcer le caractère obligatoire du port du masque dans la rue et sur les terrasses, à l’instar de presque toutes les autres régions espagnoles. En Catalogne, les espagnols sont confinés et « priés de rester chez eux ». Les bars de nuit et les discothèques ont également dû fermer leurs portes. Les bars et les restaurants, ainsi que les établissements de jeux, doivent respecter le couvre-feu instauré à minuit.

Les autorités ont également décidé de sévir sur les plages. L’Andalousie a par exemple déployé plus de 300 agents dans le but de rappeler aux vacanciers les gestes barrières et les bonnes pratiques à adopter dans la situation sanitaire que nous connaissons tous. A Chipiona, les balades le long de la mer doivent se faire avec le masque. Les haut-parleurs de la plage diffusent également un message de prévention toutes les heures.

Les touristes semblent rassurés par toutes ces mesures. Sur les plages, la distanciation sociale d’un mètre cinquante semble être respectée, chacun jouissant de son petit bout de plage. Le port du masque semble, lui aussi être respecter par l’ensemble des vacanciers sur la plage.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.