Le prince Harry et Meghan Markle embarrassés par une violente dispute !

Alors que le Royaume-Uni est durement affecté par l’épidémie du Covid-19, le prince Harry et sa femme Meghan sont toujours au cœur de l’actualité. Il y a quelques mois, le couple avait pris la décision de prendre leur distance avec la famille royale.

Ils s’étaient alors installés du côté du Canada. Mais avec la situation catastrophique de l’épidémie du Coronavirus, les Sussex ont voulu devancer la fermeture de la frontière entre le Canada et les États-Unis, en précipitant leur départ pour Los Angeles. C’est dans cette ville qu’Harry et Meghan passeraient leurs jours en confinement. Cela n’empêche, ils font toujours parler d’eux.

Harry et Meghan profitent de leur petit garçon

View this post on Instagram

This afternoon, The Duke and Duchess of Sussex attended the annual Commonwealth Service at Westminster Abbey on Commonwealth Day, alongside Her Majesty The Queen and Members of The Royal Family. The Commonwealth is a global network of 54 countries, working in collaboration towards shared economic, environmental, social and democratic goals, and the Service today seeks to highlight the vast community which spans every geographical region, religion and culture, embracing diversity amongst its population of 2.4 billion people, of which 60 percent are under 30 years old. As President and Vice-President of the @Queens_Commonwealth_Trust, The Duke and Duchess of Sussex have been passionate advocates of the Commonwealth having spent many years working closely with the next generation of Commonwealth leaders. The theme of the Commonwealth for 2020 is ‘Delivering A Common Future: Connecting, Innovating, Transforming', placing emphasis on youth, the environment, trade, governance, and ICT (Information and Communications Technology) and innovation. From working to protect the earth's natural resources and preserving the planet for generations to come, to championing fair trade and empowering the youth of today to transform the communities of tomorrow, the Service celebrates the Commonwealth's continued commitment to delivering a peaceful, prosperous and more sustainable future for all. Photo © PA

A post shared by The Duke and Duchess of Sussex (@sussexroyal) on

C’est désormais connu de tous, le et ne font plus officiellement partie de la britannique. Le couple a donc définitivement quitté le Royaume-Uni pour s’installer au Canada, sur l’île de Vancouver. Toutefois, la fulgurante propagation du Covid-19 a fait qu’ils n’ont pas presque duré au Canada. Ils ont été obligés de déménager rapidement au niveau de ville d’origine de Meghan Markle, Los Angeles et ce, quelques jours seulement avant que le confinement ne soit déclaré.

Le prince Harry et Meghan Markle semblent entrevoir la vie en rose notamment avec leur fils Archie qui leur apporte plein de bonheur dans leur confinement. Le petit Archie aura certainement à fêter son 1 an d’anniversaire durant cette période difficile marquée par cette crise sanitaire d’ampleur mondiale. Malgré des jours qui semblent monotones, les deux jeunes parents essaient tant bien que mal de tirer les meilleures choses de cette situation. Ils partagent leur quotidien à regarder Netflix, à faire des rendez-vous de jeu sur notamment pour Archie, à prendre des nouvelles de la famille, etc. Sous le soleil californien, une source de People sûre rapporte que le fils du Prince Harry et de Meghan Markle ferait même ses premières dents.

La photo qui gâche l’ambiance

Malgré des jours heureux, en confinement du côté de Los Angeles, la vie du Prince Harry et de sa femme Meghan n’est pas de tout repos. Leur installation dans cette ville est fortement liée au confinement et à l’interdiction des déplacements entre la frontière américaine et canadienne. Toutefois, la publication d’une photo mettant en scène une bagarre entre James Hewitt et le a véritablement fait tache d’huile. Pourtant, la supposée photo daterait d’il y a 29 ans, prise en juillet 1991. Ce qui choque le couple, c’est pourquoi elle a été sortie et publiée à cette période de vie importante pour eux.

C’est le média britannique « The Express » qui l’a diffusée en premier avant d’être repris par « Woman’s day ». Si la photo dérange tant le jeune couple, en confinement, c’est parce qu’elle met en scène la bagarre entre le prince Charles et celui qui est supposé être le vrai père de Harry, James Hewitt. Ce dernier a été très proche de la princesse Diana, mère d’Harry. Il a longtemps alimenté la rumeur qui disait qu’il était le vrai père biologique d’Harry. Une photo du passé qui ressurgit à un moment inadapté pour les jeunes parents d’Archie.

Le prince Harry et Meghan s’activent durant le confinement

En confinement à Los Angeles avec sa femme Meghan Markle et leurs fils Archie, le Prince Charles cherche à se rendre utile. C’est ainsi qu’ils font des pieds et des mains pour respecter les mesures barrières recommandées. Également, aussi bien que le prince que Meghan, ils prennent régulièrement des nouvelles de leurs proches. Le prince Harry, lui, est particulièrement inquiet pour sa grand-mère, la reine Elizabeth II, son père, le prince Charles, et son frère, le prince Williams. Il y a quelques jours, son père a été testé positif au Covid-19.

Le prince Harry fait de son possible pour se rendre utile afin de soutenir sa famille et surtout de participer à la lutte contre cette terrible épidémie qui frappe le monde entier. Malgré leur isolement, le couple travaille avec une structure spécialisée dans la santé mentale pour mettre en œuvre un système en ligne pour soutenir les individus les plus vulnérables. Une initiative qui montre que le couple s’investit dans la lutte.

View this post on Instagram

50 years ago, women in Britain won the right to equal pay. That monumental moment began with one courageous and inspiring group of women in a factory in Dagenham, England. In 1968, facing a pay settlement that declared them less skilled than men, the sewing machinists of the Ford Motor Company walked out on strike. In the face of great pressure, they stood firm, and two years later the UK Parliament was forced to pass the Equal Pay Act, protecting and supporting working women ever since. To mark International Women’s Day, The Duchess of Sussex visited Dagenham to meet with Geraldine Dear, one of the strikers, and spend time with students at the Robert Clack Upper School to meet the town’s next generation of female role models, and talk to young women and men about the women who inspire them. • “Being in Dagenham is incredibly profound. Because as you can see with Geraldine and the other women who had the strength to really stand up for something that they knew needed to be done. This is the best example of no matter how small you might feel, how low you may feel on the ladder or the totem pole, no matter what colour you are, no matter what gender you are, you have a voice, and you certainly have the right to speak up for what is right.” – The Duchess of Sussex A lifetime advocate and campaigner for gender equity, The Duchess joined a special assembly to celebrate this remarkable local story, as well as recognise the social, economic, cultural and political achievements of all women around the world. #InternationalWomensDay #IWD2020 #EachForEqual Photo © The Duke and Duchess of Sussex / Chris Allerton

A post shared by The Duke and Duchess of Sussex (@sussexroyal) on


Alex Levasseur

Alex Levasseur

Rédacteur depuis plus de 15 ans, j'ai à coeur d'informer de manière différente mes lecteurs sur des sujets divers allant du monde politique à la télévision et aux séries.