Coronavirus – Marseille : un des bars de nuit les plus connus subit une fermeture administrative !

En France, plus précisément dans les Bouches-du-Rhône, le nombre de nouveaux cas confirmés ne cesse d’augmenter.

Face à cette situation, la colline musicale des Marseillais se devait de fermer ses portes.

Le Baou, assujetti à une fermeture temporaire

Le Baou est un endroit très apprécié par les Français, surtout pour ceux qui aiment faire la fête. Sur une colline, en rooftop décontracté, le club offre un moment d’évasion à ses clients. Leur permettant ainsi de se détendre après les tracas du quotidien. Du mercredi au dimanche, le spot éphémère de l’Estaque permet à sa clientèle de se donner rendez-vous.

Bien sur un transat que sur une balancelle, toutes personnes sont servies d’une programmation musicale variée et calibrée. En ce qui concerne le grignotage, le Baou fait appel au Food Truck Association. Une association qui propose des variétés culinaires chaque semaine. Quant aux boissons, les équipes de la Cocina Negra à Aix sont au service, tous les mercredis soir, pour servir leurs irrésistibles cocktails.

Si le passage sur la terrasse du MFI 68 est devenu incontournable chaque été, cette fois-ci beaucoup seront déçus. Le Baou est dans l’obligation de fermer momentanément ses portes. En effet, un des organisateurs du club a récemment annoncé leur fermeture sur les réseaux sociaux. Une décision qui n’a été guère liée à leur volonté.

À sa réouverture, après le lever du , le spot tant convoité du Marseille ne cessait de respecter les mesures sanitaires imposées par le . La prise de température à l’entrée, le port du masque obligatoire ou encore la limitation de 1200 à 2500 personnes par soirée. Toutefois, malgré ces différentes mesures, les autorités préfectorales ont suspendu leur activité pour une période d’un mois. Ceci est dû à la recrudescence de la Covid-19 dans le département.

Face à cette situation, Jérôme Legay, le directeur de l’établissement nocturne, a fait part de ses ressentis. Il a dès lors affirmé que cet arrêté aura certainement un impact catastrophique sur leur profit. Quoi qu’il en soit, il comprend parfaitement la décision puisqu’il est du même avis que la santé demeure primordiale. Seulement, il espère que la situation sera vite rétablie.

Les Bouches-du-Rhône : zones jugées à risques, des mesures s’imposent

La deuxième ville française affronte une hausse conséquente sur le nombre de cas positif au Covid-19. Un constat qui est alarmant puisque le virus est en train de regagner le terrain pendant cette période estivale. Selon une étude sur le nombre de personnes infectées, le 15 août dernier, le taux d’incidence du virus à Marseille dépassé les 50 %.

Sur 100 000 habitants, ce dernier s’élevait à 58,40 %, contre 47,1 % une semaine plus tôt. Avec une classe d’âge entre 20 à 40 ans. « La situation génère une forme d’inquiétude… On s’attendait à voir les données évoluer cet été, avec l’essor du tourisme. Mais on ne s’attendait pas à observer une dégradation aussi rapide des indicateurs. Ils sont en hausse constante et doublent de semaine en semaine. » confiait le directeur général adjoint de l’ARS Paca.

Face à cette situation, nombreuses sont les mesures que les préfets du département peuvent prendre. Tels sont les cas du changement des horaires d’ouvertures de certains établissements qui reçoivent beaucoup de monde. Notamment, les centres commerciaux, les musées, les bars ou encore les restaurants.

Ils peuvent également interdire la circulation des personnes et des véhicules, ainsi que l’accès aux moyens de transport collectifs dans des secteurs définis. Quoi qu’il en soit, une des mesures déjà prises par la de Marseille est la mise en place de dépistages gratuits dans toute la ville.


Andrea Faure

Andrea Faure

Rédactrice web depuis 10, je vis pleinement ma passion en travaillant pour plusieurs médias. Je suis également une grande passionnée de voyages, je n'hésite donc pas à partir à l'aventure dans des pays lointains dès que j'en ai l'occasion !