Coronavirus et grippe, rhume : comment les différencier selon les symptômes ?

La pandémie du coronavirus a créé des bouleversements dans bien des secteurs. Si le domaine médical est actuellement en train de connaître des problèmes à cause de la prolifération de la maladie, le retour du froid et des risques de contamination de grippe n’arrange pas les choses.

Coronavirus
Source : capture Pixabay

Les choses pourraient dégénérer très prochainement si des dispositions urgentes ne sont pas prises pour pallier la prochaine crise qui s’annonce particulièrement compliquée. En effet, le corps médical est très inquiet pour le retour du froid et la prolifération des virus respiratoires comme ceux du rhume et de la grippe. Avec la pandémie du qui est déjà en train de faire des ravages, les choses ne seront pas roses pour les centres hospitaliers. Les hôpitaux sont presque saturés et la situation risque de s’empirer prochainement. Lisez la suite de cet article pour en apprendre plus.

Un dilemme pour le corps médical

La plus grande appréhension du corps médical actuellement est le risque de submersion du système médical par les demandes de dépistages. Ces dernières sont déjà très nombreuses et difficiles à gérer. Selon le Dr Donald Vinh, microbiologiste et infectiologue au Centre Universitaire de Santé McGill, une confusion risque de naître avec la saison de la grippe qui va débuter bientôt.

En effet, les symptômes du coronavirus et de la grippe sont très semblables ou presque identiques. Dans ce cas de figure, il faudrait forcément que les patients présentant ces symptômes soient soumis à un test de dépistage afin de déterminer de quelle infection ils souffrent réellement.

Autrement dit, si une personne est fiévreuse et souffre de la toux, il sera très compliqué de savoir si ces symptômes sont dus à la grippe, au coronavirus ou au rhume. Contrairement à la croyance populaire, le rhume aussi est capable d’entraîner des symptômes s’apparentant à ceux de la grippe et du Covid-19.

Ce n’est qu’après avoir effectué le test de dépistage que le traitement à suivre par le patient sera déterminé. En effet, chaque maladie correspond à un médicament qui lui est spécifique. Les médicaments utilisés contre la grippe risquent fort d’être inefficaces contre le coronavirus et vice-versa.

Un obstacle de taille

Le principal souci que le corps médical est la disponibilité des services. Comme l’affirme le Dr Vinh, il est important d’avoir un corridor de services pour pouvoir passer les tests de dépistages. Les tests, et surtout les réactifs doivent être mis à la disposition des hôpitaux afin que les laboratoires soient en mesure de faire face à cette menace qui s’approche à grands pas.

La majorité des cliniques ont déjà atteint les 90% de leur capacité et ce pourcentage va probablement connaître une très forte augmentation dans les prochains jours. Le Dr Vinh affirme que la circulation du virus du covid-19 et celui de la grippe pendant une même période entraineront un bouleversement du système de santé.

Le vaccin contre la grippe, une solution pour combattre ce problème ?

Vu que les choses s’annoncent tendues, le corps médical essaie de prendre des dispositions pour mieux affronter cette situation critique. L’alternative serait le vaccin contre la grippe. En effet, les médecins exhortent tout le monde et surtout les personnes susceptibles d’attraper une forme grave de grippe ou de Covid-19, à se faire vacciner.

Il faut souligner que ce vaccin possède une double fonction. Se faire vacciner réduit non seulement de moitié les risques d’attraper la grippe, mais aussi les risques de tomber malade même en cas de contamination. Le vaccin contre la grippe présente bien des avantages et il permettra certainement d’alléger la tâche aux médecins.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.