Alimentation santé : pourquoi faut-il éviter de consommer des tomates crues ?

La tomate est l’un des légumes-fruits qui regorgent de vertus, idéal pour la santé. Afin de bénéficier de tous ses apports nutritionnels, la manger cuite demeure très bénéfique.

Le lycopène, le principal atout nutritionnel de la tomate

Après la pomme de terre, la tomate tient la seconde position parmi les aliments les plus consommés dans le monde. Originaire du Pérou, elle fut cultivée au Mexique, puis en Espagne pour aboutir en France. Actuellement, elle est observable aux quatre coins du monde. La tomate possède un bon nombre de variétés, notamment en forme allongée, ronde, ou encore en miniature. Grâce à sa qualité gustative, elle s’accorde avec une multitude d’aliments, en tant qu’accompagnement. Également, elle peut être mangée de différentes façons. En salade, avec sa texture croquante, grillée, ou complètement cuite. Toutefois, ce dernier est le plus recommandé par les médecins-nutritionnistes. Parmi eux, Jean-Michel Cohen n’en dit pas le contraire. En effet, il soutient l’idée que prendre le temps de bien cuire les tomates est excellent pour la santé.

Bien que la tomate contienne des fibres, des minéraux et des vitamines, elle est très riche en lycopène. Un des composés antioxydants les plus puissants du monde végétal. Ainsi, les molécules de lycopène permettent de lutter contre certains cancers. Tels sont les cas du cancer de la prostate chez l’homme, de l’estomac, mais aussi des poumons.

Toutefois, le pouvoir du lycopène est plus élevé en cas de cuisson. Une affirmation qui a été soutenue par des études scientifiques. Selon le médecin-nutritionniste, quand les tomates sont crues, le lycopène reste prisonnier à l’intérieur des cellules végétales. Dès lors, afin de le libérer, il est primordial de faire cuire les tomates. Avec un temps de cuisson de 30 minutes qui transforme le lycopène en molécule active, mieux assimilé par l’organisme. En tenant compte de ses études, les tomates à la provençale ou les sauces tomates sont meilleures pour la santé. Par rapport aux tomates crues.

Les autres bienfaits qu’apportent les tomates

À part la lutte contre les cancers, la consommation de tomates procure bien d’autres avantages. D’abord, le légume-fruit est composé de 90 à 93% d’eau. Un atout indéniable, permettant ainsi de se rafraîchir et de s’hydrater. Surtout pour les personnes qui boivent peu, comme les personnes âgées. La manger régulièrement permet également d’avoir une protection contre les ultra-violets. En effet, elle aide la peau à se protéger des rayons nuisibles du soleil. Aussi, sa consommation permet d’avoir une peau plus belle. Notamment en ce qui concerne la texture, mais surtout quant à la couleur de cette dernière.

En outre, la tomate est un allié . Grâce à sa faible teneur en calories, 15 calories pour 100 grammes. Également, c’est un aliment extrêmement énergétique qui comporte des vitamines et minéraux. Tels sont les cas du calcium, du magnésium, du fer et du zinc. Ce n’est pas tout, puisque la tomate aide au ralentissement du vieillissement, et facilite la digestion. Elle permet également de lutter contre les calculs biliaires ainsi que l’hypertension.

Toutefois, afin de bénéficier de tous ces avantages quant à la consommation de tomates, des gestes sont recommandés. D’une part, tomates ne doivent en aucun cas être conservées dans les réfrigérateurs. En effet, cela leur fait perdre leurs saveurs, mais surtout leurs micronutriments. D’autre part, il faut bien choisir les tomates. Optant pour celles à l’issue de l’agriculture biologique, loin des produits chimiques. À tout cela s’ajoute une consommation régulière de tomates. Pour donner un repère, une nutritionniste a conseillé de ne pas dépasser les 150 à 200 grammes par jour.


Andrea Faure

Andrea Faure

Rédactrice web depuis 10, je vis pleinement ma passion en travaillant pour plusieurs médias. Je suis également une grande passionnée de voyages, je n'hésite donc pas à partir à l'aventure dans des pays lointains dès que j'en ai l'occasion !